Le CHRS - Le Public

rayber.jpg

 Un accueil pour les plus précaires d’entre les précaires  

 

  Les personnes qui arrivent au Petit Ermitage portent avec elles un passé parsemé de ruptures sociales, parfois familiales et affectives. Fragilisés par des années de vie dans la rue, des échecs dans les prises en charge institutionnelles antérieures et une lutte contre les dépendances aux produits addictifs (alcool, toxicomanie…) la possibilité de trouver sa place dans une structure adaptée s’éteint.

  Continuer à voir quand plus rien ne se laisse voir, aller chercher au-delà de ce que l’autre laisse paraître, c’est le pari que nous avons voulu tenir. Redevenir acteur de sa vie demande du temps, un temps que nous avons choisi de ne pas limiter dans la durée.

  La spécificité du Petit Ermitage est de permettre à la personne de décider pour elle et par elle-même du temps qu’il lui faut pour accéder à son chemin de vie.

 

A ce jour, le CHRS accueille 40 personnes à partir de 30 ans, bénéficiant principalement :

  • De l’allocation adulte handicapés (AAH)

  • De l’allocation de solidarité aux personnes (ASPA)

  • Du revenu de solidarité adulte (RSA)